DatARA

Le portail datara.gouv.fr, fruit d’une coopération entre les acteurs publics de la région Auvergne-Rhône-Alpes, centralise l’ensemble des données publiques régionales ouvertes.

Le portail datara.gouv.fr, fruit d’une coopération entre les acteurs publics de la région Auvergne-Rhône-Alpes, centralise l’ensemble des données publiques régionales ouvertes. Co-construit en mode design de service pour répondre au plus près des besoins de ses utilisateurs, il fait de la région un exemple en matière de transparence et de modernisation des services publics.

L’histoire du projet

Initialement destiné à l’information géographique en Auvergne-Rhône-Alpes, le projet DatARA accompagné par le Lab @rchipel a connu de nombreuses évolutions depuis 2018 :  nouvelles fonctionnalités élaborées selon la méthode de design de service pour répondre au mieux aux besoins de ses utilisateurs, nouvelle charte graphique… De plus, grâce au projet Urb@Data incubé parallèlement au sein du Lab, cette plateforme est devenue la première infrastructure de données géographiques française à s’enrichir des données non géographiques pour proposer à tous un véritable portail opendata.
Le projet DatARA est le fruit d’une collaboration étroite entre l’Etat et ses services, les établissements publics, les collectivités territoriales et des structures  assurant des missions de service public (GIP, syndicats, chambres consulaires, associations, sociétés privées …)

# Objectif / Centraliser l’ensemble des données des services publics de la région Auvergne-Rhône-Alpes
En permettant d’accéder à toutes les données publiques régionales depuis un portail unique, DatARA constitue un maillon essentiel de la politique nationale de diffusion et de partage des données des services publics et répond à des enjeux démocratiques, économiques et sociaux.

# Résultat / Un portail ouvert à tous
La création de cette plateforme numérique régionale associant données géographique et non géographiques grâce à la coordination des acteurs publics d’Auvergne-Rhône-Alpes fait de la région un exemple en matière de transparence et de modernisation des services publics.

L’opendata : des enjeux démocratiques, économiques et sociaux

  • Développer l’attractivité des territoires, grâce à la transparence de l’action publique et la valorisation des services liés aux activités de proximité.
  • Soutenir l’innovation et le développement économique : l’exploitation des données publiques par les entreprises contribue au développement de nouveaux produits et services et permet d’éclairer et d’améliorer les prises de décisions.
  • Améliorer les services offerts au public et renforcer le lien social : l’opendata facilite la multiplication des initiatives citoyennes qui peuvent facilement se réapproprier ces données et bénéficie au tissu associatif qui trouve ici de nouvelles ressources pour améliorer les services proposés aux citoyens.
  • Moderniser l’action publique : le recensement, la qualification et la diffusion des données imposent aux administrations de de repenser leur organisation et d’adopter de nouvelles façons de travailler.
  • Répondre a une exigence démocratique : l’ouverture des données permet la transparence et la clarté de l’action politique. Elle renforce le lien de confiance entre Etat, élus et citoyens en partageant une information claire sur les décisions prises, leur mise en œuvre et l’utilisation des moyens financiers.